Le cap des 200 000 observations fonge atteint !

Le cap des 200 000 observations fonge atteint !

En novembre 2021, le programme d’inventaire de la fonge régionale MycoflAURA a franchi le cap symbolique de 200 000 observations intégrées en base de données ! Cela représente plus de 9 500 espèces ou variétés répertoriées sur le territoire auralpin. Pour rappel, ce programme a débuté au printemps 2013, sous l’égide de la Fédération mycologique et botanique Dauphiné-Savoie (FMBDS). A la date du 10 janvier 2022, ce sont donc 217 026 observations qui sont enregistrées, donnant aujourd’hui une meilleure vision de la diversité et de la richesse fongique de notre territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes, richesse notamment due à la diversité des habitats.

Grâce à l’engagement constant des associations mycologiques, des mycologues et des structures partenaires de ce programme d’inventaire, nous avons atteint, un peu plus tôt que prévu, ce palier fixé symboliquement pour entamer nos travaux de liste rouge régionale. Mais, sous l’impulsion de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, ces travaux ont débuté dès le début de l’année 2021. Un groupe d’experts a été constitué au sein de la FMBDS pour animer l’expertise taxinomique et apporter un traitement critique aux futures évaluations destinées à mesurer les menaces pesant sur la fonge régionale.

Compte tenu du nombre important de taxons présents dans notre région, et des écarts statistiques entre les espèces les plus observées et celles pour lesquelles nous disposons de moins de trois relevés (environ 25 % des taxons référencés ne sont connus que d’une seule observation), il a été convenu de restreindre le périmètre d’évaluation à quelques groupes taxinomiques représentatifs de la fonge dites des macromycètes, c’est-à-dire ceux qui sont le plus étudiés par la communauté mycologique et qui sont reconnaissables par le grand public. Une évaluation a ainsi été conduite pour déterminer quels groupes devaient être priorisés. Ce travail a permis de prendre en considération des groupes taxinomiques représentant 65 % des observations totales de la fonge en Auvergne-Rhône-Alpes, soit un peu plus de 2 400 espèces à évaluer.

Les travaux se sont poursuivis avec la consolidation du référentiel taxinomique (pour les groupes retenus) en lien avec TAXREF, puis avec l’établissement d’un cahier méthodologique permettant d’adapter les règles et recommandations de l’UICN à la fonge, dans un contexte de liste rouge régionale. Toutes ces tâches ont été menées en concertation avec l’association AdoniF qui pilote les activités d’inventaire et de référentiels au niveau national, permettant ainsi de disposer d’une méthodologie cohérente pour tous les acteurs de la mycologie en France.

Nous entamons désormais la dernière ligne droite avec les pré-évaluations. Elles nous donneront un premier état des lieux des menaces potentielles sur la fonge auralpine, état des lieux qu’il faudra consolider avec le travail d’expertise.

Gyromitra esculenta

Des questions, besoin d'un accompagnement ?

L’ensemble des opérateurs thématiques de l’Observatoire de la biodiversité se tient à votre disposition pour répondre à vos demandes. N’hésitez pas à les contacter !