La biodiversité en région

La région Auvergne-Rhône-Alpes

Un territoire important pour la biodiversité en France métropolitaine

© Stéphane Perera Alizari - CBNMC b

La situation géographique de la région Auvergne-Rhône-Alpes – au carrefour d’influences continentales, alpines, auvergnates et méditerranéennes – apporte au territoire une grande variété de climats exceptionnelle en France métropolitaine.

Ces facteurs environnementaux sont d’autant plus diversifiés qu’ils sont accentués dans les zones montagneuses, par les gradients altitudinaux et l’orientation des versants.

La région Auvergne-Rhône-Alpes se distingue également par sa diversité géologique remarquable : les activités volcaniques, tectoniques et hydrothermales qui ont façonné ce territoire lui ont conféré une grande variété de sols et de paysages, propices à une importante biodiversité.

Guêpiers d'Europe © Géraldine Le Duc - LPO

La richesse géologique et climatique du territoire régional contribuent à la grande diversité des habitats naturels et des espèces qui s’y développent.

De ce fait, la région abrite à elle seule plus d’un tiers des espèces inventoriées et  20% des zones naturelles d’intérêt écologique, floristique et faunistique de France métropolitaine. Un patrimoine naturel particulièrement riche, mais néanmoins fragile et menacé qui nécessite toute notre attention.

Une forte diversité de milieux naturels

Première composante d'une biodiversité remarquable

Les cours d'eau et lacs naturels

Lacs alpins, grands cours d'eau tels que le Rhône ou l'Allier, ou encore lacs liés à l'ancienne activité volcanique, les milieux aquatiques présentent - eux aussi - différentes formes offrant différents écosystèmes pour la faune et la flore de la région.

Les forêts

Le territoire dispose d'espaces boisés sous toutes leurs formes : des forêts anciennes aux ripisylves, des forêts de plaine aux forêts de pente peu exploitées, sans oublier un important maillage de haies et lisières bocagères, ces milieux jouent de nombreux rôles au sein des écosystèmes (refuges, corridors, stabilisation des berges des cours d'eau, épuration etc).

Les milieux ouverts

Pelouses sèches thermophiles, landes, prairies de fauche, alpages et éboulis en montage...les milieux ouverts du territoire se présentent sous des formes multiples et offrent un habitat propice pour de nombreuses espèces, tant communes que remarquables.

Les zones humides

La région abrite des zones humides de diverses natures : étangs, marais, zones alluviales, tourbières de plaines et d'altitudes ... chacun de ces milieux - pourtant souvent en régression - présente un enjeu écologique important et assure des fonctionnalités essentielles au sein des paysages, tels que le stockage de carbone et la gestion de la ressource en eau.

Accès rapide aux outils